Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
HDJ 80 TRIP

Par monts et par vaux, en 4X4, à pied, à vélo.

Toy HDJ 80 / "Expatriation" du véhicule...

Publié par Pierre Faucher

Toy HDJ 80 / "Expatriation" du véhicule...

 

Voici quelques infos simples quand à ma méthode pour faire voyager mon Cat'Cat hors C.E.

Ce qui suit n'est pas forcément la panacée mais c'est ce que j'ai fait....

  • Il y avait trois possibilités pour exporter temporairement le véhicule :

1/ Se pointer le bec enfariné aux différentes douanes et faire établir un Titre d'importation temporaire. Ça fonctionne mais le risque est la perte de temps considérable et l'assurance aléatoire de l'obtention du sésame....

2/ auprès de la CCi de son domicile, acheter un carnet A.T.A. (tarifs suivant les pays....environ 400€ pour mon across africa). Ce carnet (vert) est utilisé pour tout ce qui est exporté...dont les véhicules de voyage. (valable deux fois six mois)

L'avantage est qu'aucune caution est à verser !

Le gros désavantage est que dans les "petits" postes frontières...les douaniers sont comme "la poule qui a trouvé une fourchette"...J'ai galéré en Afrique, ça c'est toujours bien fini mais au prix d'explications (en anglais) stressantes et d'avoir le tampon pas forcément au bon endroit....

Alors surprise, un tampon mal placé, un duplicata oublié et les douanes Sud'Af me courent après croyant que j'ai vendu le Toy sur leurs terres et me réclament...23000€ de taxe ! L'affaire est dans les main de la CCi de la Réunion....waint and see

3/ auprès de l'automobile Club de France, récupérer un carnet de passage en douane, (l'orange) qui devient le passeport du 4X4 et remplace tous les autres papiers ( Carte Grise, mine). Un dépôt de caution équivalent à la valeur du véhicule est demandé (possibilité de négocier une caution bancaire avec son agence et minimiser son "argus").

Sans nul doute cette 3° option est celle à choisir !

  • Ensuite le document en main, il faut se rapprocher d'un "transitaire en douane", habitué à traiter avec le pays visé.

C'est lui qui va régler les problèmes de container, assurance, dates de bateau... contre rémunération bien sûr.

Attention au tarif "transitaire + transport", c'est deux factures différentes, et ça ne contient pas les frais de mise à disposition du véhicule à destination !! (perso, 1100€ supplémentaires à payer à l'arrivée, gloups ça mine le budget)

Il faut bien se faire expliquer ça avec son transitaire avant le départ !!!! (Pris pour apprendre)

  • Quand on à l'arrivée du bateau, je conseille d'être déjà sur place pour trouver ses marques (trouver où le transitaire "d'arrivée" est installé, caler avec lui la récupération de véhicule.)
  • Voilà le chameau fait ses premiers tour de roue en Afrique....hop hop hop et l'assurance ?!

Suivant les pays d'Afrique elle est ou non obligatoire.

Pour le séjour du Toy c'est Forbes Insurance à Windhoek (Namibie) qui m'a fait un contrat R.C pour toute l’Afrique Australe. A 200€ l'année faut surtout pas s'en passer.

  • Prendre en considération les temps de présence du véhicule dans un même pays (souvent un an, mais passer une frontière et revenir repousse la date) et de son visa perso.

Voilà, pour le retour, c'est manœuvre inverse avec l'apurement du carnet de voyage qui certifie que le bien est revenu en France et évite les taxes et les em.....des.