Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
HDJ 80 TRIP

Par monts et par vaux, en 4X4, à pied, à vélo.

Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho

Publié le 15 Octobre 2014 par Pierre Faucher

Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Dimanche 28 Septembre 2014

Le voyage commencé à six jusqu'à Kasane, poursuivi à deux jusqu'à Joburg, se continue seul.

Ce n'est pas que j'ai semé nos potes Céline, Séverine, Benoit et Régis dans le désert et encore moins laissé Nath dans la jungle de Joburg ! Non, simplement je suis le seul "bienheureux", à pouvoir m'accorder des vacances à rallonge.

Courage à ceux qui reprennent le travail ;-)

Vu l'immensité de l'Afrique, la multitude de spots qu'offre le pays et qu'il ne me reste "que" 17 jours, j'ai du trancher. J'ai validé l'option "vers le sud".

Je garde sous le coude le projet de traverser le Kgalagadi Transfrontier Park pour la prochaine fois...en 2015 certainement.

Je pars donc, ce matin, pour la Région du Drakenberg puis le Lesotho que l'on dit très jolis pour leurs paysages.

Pour profiter et faire profiter de cette troisième phase; l'étape de Joburg m'a permis d'acquérir le Sony DSC HX400v, c'est Noel avant l'heure et de belles photos, j'espère !

Prétoria me parait moins stressante que Joburg, mais ces grandes villes ne sont pas ma "tasse de  thé"Prétoria me parait moins stressante que Joburg, mais ces grandes villes ne sont pas ma "tasse de  thé"Prétoria me parait moins stressante que Joburg, mais ces grandes villes ne sont pas ma "tasse de  thé"

Prétoria me parait moins stressante que Joburg, mais ces grandes villes ne sont pas ma "tasse de thé"

J'ai posé Nath à l'avion à Joburg, je tente de sortir du parking limité à 2.2m, j'y suis rentré où est le "blèm" ? ben ...il est à la sortie...un IPN à pile 2.2 barre la voie. Mes 2.28m du Toy ne passent point.

Je dégonfle, ça passe pas, ça klaxonne, ça m'aide pas à passer....

Je réquisitionne 5 badauds, les colle sur le pare-choc arrière, les suspensions jouent un peu ...ça passe...ric rac... je rampe à plat jusqu'à la station essence, je regonfle. Ça c'est fait...

Je monte à Prétoria voir une amie de longue date, on remémore le passé, on refait pas le monde, c'est pas possible, je prends congé à la prochaine...

Au soir, je galère n peu pour trouver un logis, les trois sélectionnés sur le gps...n'existent pas. C'est juste avant la nuit que je trouve un jolie pension dans Prétoria : Je suis en sécurité pour la nuit...et le Hdj aussi

Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
des lignes droites; le vent et des éclairs ; ambiancedes lignes droites; le vent et des éclairs ; ambiance
des lignes droites; le vent et des éclairs ; ambiance

des lignes droites; le vent et des éclairs ; ambiance

Pollution; vent violent; circulation dangereuse; pluie; grêle; éclairs et tonnerre, la N3 n'est pas bien agréable à arpenter aujourd'hui...

Je teste mon nouvel appareil photo lors de bref arrêt en route.

Vers 16h, je trouve l'ambiance "trop pourrie" pour aller plus loin. Je m'octroi à Harrysmith, un second B&B au sud de la ville. Je trouve l'endroit luxueux... à moins de 30 €.

Bilan mitigé d'une journée de route vers le Drakenberg....le moral est là malgrès tout :

J'ai ressorti la polaire, pantalon et chaussettes ; je suis bien loin du Nxai Pan où l'on mourrait de chaud ! Ça laisse rêveur pour les prochaines nuits de camping....

Harrysmith, Ville de province d'Afrique du Sud, un dimanche pluvieux...un œil différent sur le quotidien ailleurs ;-) Ben oui faut être poète sinon c'est la déprime lolHarrysmith, Ville de province d'Afrique du Sud, un dimanche pluvieux...un œil différent sur le quotidien ailleurs ;-) Ben oui faut être poète sinon c'est la déprime lol
Harrysmith, Ville de province d'Afrique du Sud, un dimanche pluvieux...un œil différent sur le quotidien ailleurs ;-) Ben oui faut être poète sinon c'est la déprime lolHarrysmith, Ville de province d'Afrique du Sud, un dimanche pluvieux...un œil différent sur le quotidien ailleurs ;-) Ben oui faut être poète sinon c'est la déprime lol
Harrysmith, Ville de province d'Afrique du Sud, un dimanche pluvieux...un œil différent sur le quotidien ailleurs ;-) Ben oui faut être poète sinon c'est la déprime lolHarrysmith, Ville de province d'Afrique du Sud, un dimanche pluvieux...un œil différent sur le quotidien ailleurs ;-) Ben oui faut être poète sinon c'est la déprime lol

Harrysmith, Ville de province d'Afrique du Sud, un dimanche pluvieux...un œil différent sur le quotidien ailleurs ;-) Ben oui faut être poète sinon c'est la déprime lol

Lundi 29 septembre 2014

J'ai vraiment bien fait de m’arrêter en route : le déluge sous une hutte en chaume, c'est mieux que dans la "roof tent".

Au matin, la météo étant exécrable, je vais chez Toyota faire (faire) la vidange et tous les filtres. J'ai fait environs 7000 kms depuis l'Albanie et j'estime que mon vieux chameau mérite de l'huile neuve régulièrement.

Je profite pour refaire (faire) la purge des freins, retendre le frein à main. Le toucher de ces commandes ne me plaisait pas du tout depuis Maun. Verdict du mécano : fews bubbles. Mouai...

Je m'en sors à 3200 zar, soit 230 € tt compris. C'est le prix de l'huile à la Réunion !!

Vers 14h, je prends la route vers le Drakenberg, chaîne de montagne culminant à 3800 m, frontière Est du Lesotho et de l'Afrique du Sud.

Le beau temps revient au fil des kilomètres, ce n'est pas plus mal car le Gps me demande de passer par des routes non goudronnées vers un ailleur plutôt incertain.

Mpofana Road, Lotheni road, Région du DrakenbergMpofana Road, Lotheni road, Région du Drakenberg
Mpofana Road, Lotheni road, Région du DrakenbergMpofana Road, Lotheni road, Région du Drakenberg
Mpofana Road, Lotheni road, Région du DrakenbergMpofana Road, Lotheni road, Région du Drakenberg

Mpofana Road, Lotheni road, Région du Drakenberg

Une nouvelle étape où tout le gite est pour moi seul. Il faut dire qu'il n'y a guère de touristes à cette saison.
Une nouvelle étape où tout le gite est pour moi seul. Il faut dire qu'il n'y a guère de touristes à cette saison.Une nouvelle étape où tout le gite est pour moi seul. Il faut dire qu'il n'y a guère de touristes à cette saison.

Une nouvelle étape où tout le gite est pour moi seul. Il faut dire qu'il n'y a guère de touristes à cette saison.

Parenthèse Gps/ Carte/ Orientation.....j'ai tous les ingrédients pour aller où je veux mais j'ai pas tout mis en ordre : Il faut que je trouve le temps pour le prochain voyage de tout telecharger dans le Globe800 pour le suivi sur la carte et avoir récupéré mon garmin nuvi 3240 routier.

Pour l'instant j'ai Mapsource avec les cartes Track4africa ( très précises) dans le portable, je dois planifier les WP, les transférer dans le Nuvi 42. (Je l'ai acheté d'occas et il remplace temporairement le mien); ce modèle est d'une lenteur "locale" et me fait tromper de route très souvent, grrrr.

Le globe800, quant à lui, est un bon instrument sauf qu'il faut le nourrir ! et je suis "infoutu" d'y telecharger les cartes de mapsources...

Faut que je transforme ces cartes en oxf3.... bref je vois ce qu'il faut faire...reste à l'appliquer.

Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Mardi 30 Septembre...je crois ?! oui

Aujourd'hui ambiance "largué, largué, largué" ; j'ai fait des zigs, des zags, des ronds, des carrés, des ovales mais rien de bon en matière de navigation. C'était pas bien compliqué et pourtant..., grrr la gonzesse dans le Nuvi 42 est vraiment trop c... elle a failli passer par la fenêtre, la carte 1/500 000 itou. Seul le Globe800 a sauvé son matricule en me donnant l'axe de progression et dans le portable la carte T4A à fait le reste. Bref j'ai "bien" visité le Drakenberg ce matin.

Heureusement le beau temps est revenu (reste un bon vent frais).

Tourjours pas d'humeur à camper - Il sera bien temps de tester la tente à 2000m d'altitude - ce soir, j'ai opté pour le Sani Backpacker.

Je pars faire une petite marche au sommet de la colline alentour, afin de désengourdir le bonhomme.

balade autour du Backpacker pour que la forme ne devienne pas les formes ;-)
balade autour du Backpacker pour que la forme ne devienne pas les formes ;-)balade autour du Backpacker pour que la forme ne devienne pas les formes ;-)balade autour du Backpacker pour que la forme ne devienne pas les formes ;-)
balade autour du Backpacker pour que la forme ne devienne pas les formes ;-)balade autour du Backpacker pour que la forme ne devienne pas les formes ;-)

balade autour du Backpacker pour que la forme ne devienne pas les formes ;-)

Mercredi 1 octobre 2014

La nuit au pied du Sani pass s'est bien passé. J'ai discuté avec un groupe de réunionnais, j'ai bloggué, j'ai bien dormi.

Ce matin, je prends en stop un officier autrichien rencontré au gite et nous rejoignons, pour lui le départ de sa randonnée, pour moi la suite de mon trip.

Au programme, l'ascension du Sani pass et le passage au Lesotho...

Le goudron retrouvé hier - quelques kms avant le Sani backpacker - laisse place à la piste et au fil des kilomètres ça se dégrade.

Le HDJ commence à demander un peu d'air dans les épingles finales.

A 2800 m d'altitude. histoire de pas monter comme un truck, je lui accorde 1.1 bar de pression au turbo, ça va nettement mieux, il semble retrouver ses 180 cv et ses BF mud remplissent leur rôle à merveille.

C'est agréable de conduire seul sur cette piste. La vue de la frontière Basotho calme mes ardeurs de pilote, et c'est pas plus mal. Il vaut mieux pas avoir un incident mécanique - ou autre - dans "ce nouveau nul part".

les Highlands du Lesotho, traversée d'un monde à part...le poste Frontière du Sani Pass.
les Highlands du Lesotho, traversée d'un monde à part...le poste Frontière du Sani Pass.les Highlands du Lesotho, traversée d'un monde à part...le poste Frontière du Sani Pass.les Highlands du Lesotho, traversée d'un monde à part...le poste Frontière du Sani Pass.
les Highlands du Lesotho, traversée d'un monde à part...le poste Frontière du Sani Pass.les Highlands du Lesotho, traversée d'un monde à part...le poste Frontière du Sani Pass.

les Highlands du Lesotho, traversée d'un monde à part...le poste Frontière du Sani Pass.

Le recit de mon parcours avec ce véhicule au volant "du mauvais coté", interresse beaucoup plus les douaniers Sud africains que d'effectuer le contrôle proprement dit. On va pas se plaindre...Un nouveau "stample" sur mon passeport ; c'est plié.

Me voilà au Lesotho, enfin presque car le poste douanier Lesotho est à une dizaine de kilomètres.... et 500 m plus haut.

J'ai réglé mes 60 rands "for the car" et mon chameau vient de gagner l'autocollant du pays !

Là....je change de monde...La fraîcheur a laissé la place à un temps de Sibérie, les nuages vont et viennent sur l'horizon et l'habitat d'altitude sort d'un autre âge...les gens aussi.

Ce col, recommandé par les guides, ne devrait pas rester longtemps "inaccessible" depuis le Lesotho. De gros travaux, menés par des entreprises de BTP chinoises, vont bientôt transformer l'aventure 4X4 que je vis, en "nationale goudronnée", dommage pour mes suivants...

De Sani pass à Katse Dam, 200km de piste à une altitude moyenne 2300 mètres...
De Sani pass à Katse Dam, 200km de piste à une altitude moyenne 2300 mètres...De Sani pass à Katse Dam, 200km de piste à une altitude moyenne 2300 mètres...De Sani pass à Katse Dam, 200km de piste à une altitude moyenne 2300 mètres...
De Sani pass à Katse Dam, 200km de piste à une altitude moyenne 2300 mètres...De Sani pass à Katse Dam, 200km de piste à une altitude moyenne 2300 mètres...

De Sani pass à Katse Dam, 200km de piste à une altitude moyenne 2300 mètres...

Parti ce matin du pied sur Sani, coté South Africa, je ne pensais pas rejoindre Katse au Lesotho au soir. C'était sans compter

d'une part d'avoir parfois roulé "en légère dérive des 4 roues" sur les parties roulantes de la piste

et d'autre part que les 50 derniers kms soient en terre battue où les 80 km/h se tiennent facilement...avec un 4X4 ;-) Bon demain je calme, mon petit ange à engueulé mon petit diable de la conduite sportive...;-)

Cela étant,

  • j'ai eu tout mon temps pour apprécier les paysages merveilleux (heureusement avec le soleil sinon...)
  • j'ai vraiment eu l'impression d'être un extra terrestre pour les autochtones.
  • je me suis fait quasiment agressé par les gamins qui n'ont qu'un mot en bouche "money".

Dans un village, certains d'entre eux se sont allongés sur le chemin pour me forcer à donner quelque chose, d'autres on lancé des cailloux, les moins désespérés se contentant de joindre les deux mains en supplique...le genre d'ambiance que je n’apprécie guère.

région de Katse, Thaba Tseka, Lesothorégion de Katse, Thaba Tseka, Lesotho
région de Katse, Thaba Tseka, Lesothorégion de Katse, Thaba Tseka, Lesotho
région de Katse, Thaba Tseka, Lesothorégion de Katse, Thaba Tseka, Lesotho

région de Katse, Thaba Tseka, Lesotho

...le cheval reste le moyen de transport le plus accessible aux habitants des montagnes.
...le cheval reste le moyen de transport le plus accessible aux habitants des montagnes....le cheval reste le moyen de transport le plus accessible aux habitants des montagnes....le cheval reste le moyen de transport le plus accessible aux habitants des montagnes.
...le cheval reste le moyen de transport le plus accessible aux habitants des montagnes....le cheval reste le moyen de transport le plus accessible aux habitants des montagnes.

...le cheval reste le moyen de transport le plus accessible aux habitants des montagnes.

Après des Highlands perdues dans les nuages, découverte sans surprise du Lesotho civilisé....Je ne m'y send pas à ma place, avec mon cat'cat', on me regarde comme un riche....
Après des Highlands perdues dans les nuages, découverte sans surprise du Lesotho civilisé....Je ne m'y send pas à ma place, avec mon cat'cat', on me regarde comme un riche....Après des Highlands perdues dans les nuages, découverte sans surprise du Lesotho civilisé....Je ne m'y send pas à ma place, avec mon cat'cat', on me regarde comme un riche....Après des Highlands perdues dans les nuages, découverte sans surprise du Lesotho civilisé....Je ne m'y send pas à ma place, avec mon cat'cat', on me regarde comme un riche....
Après des Highlands perdues dans les nuages, découverte sans surprise du Lesotho civilisé....Je ne m'y send pas à ma place, avec mon cat'cat', on me regarde comme un riche....Après des Highlands perdues dans les nuages, découverte sans surprise du Lesotho civilisé....Je ne m'y send pas à ma place, avec mon cat'cat', on me regarde comme un riche....

Après des Highlands perdues dans les nuages, découverte sans surprise du Lesotho civilisé....Je ne m'y send pas à ma place, avec mon cat'cat', on me regarde comme un riche....

Mi-journée, je rejoins Leribe (ou hlotse suivant les cartes...). J'ai définitivement tourné le dos à la montagne pour retrouver la plaine où voitures, faune humaine et pollution ménagère tranchent avec le décor des hauteurs.

Les stations essence ne prennent pas la carte, il faut que je tourne pour trouver un Dab "sûr" dont l'aspect ne n'annoncerai pas qu'il va manger ma carte...

Le plein de gasoil fait (à 0,68€/l), je tente de trouver où "Lonely Planet" a bien pu trouver des empreintes de dinosaures.

Au Lesotho, c'est pénurie de panneaux indicateurs ! Après une heure à tourner et retourner carte, gps, et guide, j'abandonne, vexé.

Dans un ultime sursaut de fièreté que je tente une piste qui "correspondrait" . Bingo ! un jeune me saute dessus - non pas pour "money", quoique ... mais pour se proposer guide pour les "prehistoric foot prints".

Apres une jolie monté type "Bassin Vital" - pour ceux qui connaissent ;-) - , nous arrivons sur les lieux....

Entre temps, un, puis deux, autres "guides" m'ont rejoint...

L'ambiance est conviviale, sous réserve, j'imagine que je paye tout ce petit monde. Au retour à la voiture, 8 bambins ont été désigné "to get safe the car"... bref y'a du personnel à dédommager pour les "foot prints".

Dommage que rien ne soit officiel car l'ambiance des jeunes qui causent entre eux, qui rigolent et qui t'emmène vers l'inconnu avec des"come, come" pourrait faire fuir les inquiets*, et alors louper une originale visite.

J'explique, pour flatter tout ce petit monde, de s'organiser car ils ont entre les mains un réel trésor...et ainsi gagner quelques "money".

* ça m'a rappelé un certain bivouac en slovénie ;-)

J'ai loupé ls bush paints mais pas les foot prints. Visites sans aucune explication sur ces fossiles, dommage...
J'ai loupé ls bush paints mais pas les foot prints. Visites sans aucune explication sur ces fossiles, dommage...J'ai loupé ls bush paints mais pas les foot prints. Visites sans aucune explication sur ces fossiles, dommage...
J'ai loupé ls bush paints mais pas les foot prints. Visites sans aucune explication sur ces fossiles, dommage...J'ai loupé ls bush paints mais pas les foot prints. Visites sans aucune explication sur ces fossiles, dommage...

J'ai loupé ls bush paints mais pas les foot prints. Visites sans aucune explication sur ces fossiles, dommage...

Jeune mendiant passif, virulent, vendeur de bricole, guide improvisé, malheureusement,  le fric fausse toutes les relations. C'est pesant pour le "touriste"Jeune mendiant passif, virulent, vendeur de bricole, guide improvisé, malheureusement,  le fric fausse toutes les relations. C'est pesant pour le "touriste"
Jeune mendiant passif, virulent, vendeur de bricole, guide improvisé, malheureusement,  le fric fausse toutes les relations. C'est pesant pour le "touriste"

Jeune mendiant passif, virulent, vendeur de bricole, guide improvisé, malheureusement, le fric fausse toutes les relations. C'est pesant pour le "touriste"

sur la carte le pays semble "petit", en situation les distances sont immenses.

Vendredi 3 octobre 2014


Je ne risquais pas de m'infecter dans cette chambre, la femme de ménage a du y passer le pot de grésil : ça puait « le propre » des chiottes de caserne du temps de mes stages commandos.

Je quitte, vers 7 h, Maseru la caitale.

La ville transpire l'Afrique, dans le sens déplaisant du terme. Les voitures, les taxi mini-bus, les gens en pagaille s'ébrouent dans un quotidien qui n'est vraiment pas le mien...

Je me dépêche de sortir de la ville où j'n'ai vraiment rien à y faire, hormis y avoir trouvé pour la nuit, le Black Swan, un B&B correct.

Maseru, capitale du LesothoMaseru, capitale du Lesotho

Maseru, capitale du Lesotho

Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho

Je n'ai pas bien étudié le timing pour aujourd'hui, l'idée est de descendre au sud du pays afin d'y voir le second site d'empreinte de dinosaures, ensuite passer la frontière. Après, je verrai suivant l'heure ; L'objectif est de rallier la réserve naturelle de Tussen-die-rivière.

Pourquoi Tussen-die-rivière ? Je sais pas....parce que j'ai vu sur la carte un camping au bord de l'eau....et c'est dans l'axe pour rejoindre Cape Town.

Pour l'instant je roule vers Malealea. L'endroit est joli, mérite quelques photos mais après les Highland, je n'y retrouve pas les promesses du Lonely Planet.

Je prend en stop un gardien de l'unique Lodge ; il va rejoindre son fil de 3 ans à Maseru...

Je le rapproche un peu, le laisse après avoir échangé quelques idées sur le sida au Lesotho ( 25 % de la population !! ) puis prends cap au Sud par une belle piste en gravier et terre battue ( la route quoi !).

Les gens sur le bord de route sont très sympa, ça me change des « money » de la veille : je perçois les gens, ce matin, avec de meilleurs sentiments.

Parti de Maseru, je fais un détour par Maléaléa puis je prends la piste jusqu'à Quthing
Parti de Maseru, je fais un détour par Maléaléa puis je prends la piste jusqu'à QuthingParti de Maseru, je fais un détour par Maléaléa puis je prends la piste jusqu'à Quthing
Parti de Maseru, je fais un détour par Maléaléa puis je prends la piste jusqu'à Quthing

Parti de Maseru, je fais un détour par Maléaléa puis je prends la piste jusqu'à Quthing

Juste avant Quthing, une fliquette me fait le "coup du Stop"....que j'ai encore glissé, pour me porter à sa hauteur, pour présenter mon permis....

Bon il est vrai qu'il faut attendre 50 m avant le contrôle que le policier te fasse signe de venir....

Sans attendre je pleure qu'il est pas possible qu'elle verbalise un pauvre touriste venu visiter un si beau pays...je change de sujet avant qu'elle n'ai le temps de répondre en lui demandant la direction qu'on pris les dinosaures ? Ca marche.

Cette fois ci, les dits dinosaures ont eu l'intelligence de laisser leurs empreintes à 20 mètres de la Nationale. C'est mieux pour les trouver et aussi plus pratique pour les non sportifs. Du fait l’intérêt est franchement amoindri, par rapport à ma balade d'hier à Leribe. Entre des traces en pleine nature et celles ci, emprisonnées dans un hangar, je choisi les premières.

Mon emploi du temps « programmé » touche à sa fin vers 13h, j'ai le temps de passer en Afrique du Sud par Telé Bridge. Direction le parc de Tussen-Die-rivière.

Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho

Après la frontière à Telé Bridge,de retour en South Africa, un décor de western, avec ses grandes prairies et ses montagne érodées, défile devant moi.

Le confort du Toy m'a fait oublier les 200 kilomètres de piste de ce matin, j'écoute Bénabar en boucle.

Je ressens une solitude à la fois plaisante et angoissante....:

Y'a p.e.r.s.o.n.n.e depuis 150 km au moins...On dirait que le monde s'est arrété...

J'arrive à la Gate du parc Tussen-Die-Riviere, personne, au camping, personne...je suis seul au môônde:-) La sensation est étrange.

Une famille de phacochères et un truc à grandes oreilles (je vais retrouver le nom, si, si) ah un Kudu ! me tiennent compagnie un instant.

Je tente d'éliminer la tonne de poussière qui se loge partout dans le Toy, un tuyau d'arrosage me permet de le rincer un peu, je fais les niveaux...je trouve une nouvelle fuite de liquide de frein...grrrr : Quel boulot de remise à niveau en perspective !

Je prépare mes braises pour mon Tbone et fait cuire des pâtes (des spaguettis coupés en deux - lol - pour ceux qui savent ;-)

La nuit tombe peu après 6h, le silence est total. Ca va cailler le ciel est dégagé.

Etape à Tussen-die-riviere, parc naturel dans le grand nulle part Sud africainEtape à Tussen-die-riviere, parc naturel dans le grand nulle part Sud africainEtape à Tussen-die-riviere, parc naturel dans le grand nulle part Sud africain
Etape à Tussen-die-riviere, parc naturel dans le grand nulle part Sud africainEtape à Tussen-die-riviere, parc naturel dans le grand nulle part Sud africain

Etape à Tussen-die-riviere, parc naturel dans le grand nulle part Sud africain

Samedi 4 octobre 2014

En effet j'me suis caillé , à 5h30 le froid et l'aurore me réveillent. Je plie bagages rapidement, tellement rapidement que je me fais un lumbago en fermant la tente...Y'avait longtemps....bon ça va être le "test de survie", seul avec le dos en vrac...

J'ignore la douleur et je prends la route pour rejoindre le Mountain Zebra Park dans la Région du Easten Cape.

Je fais pas mal de pause, détente carcasse et photos.

Comme hier, je traverse un pays où la route à due être construite pour moi . Des kilomètres de ligne droite bordées de prairies desséchées et au loin des montagnes érodées, accompagnent Yannick Noah qui voyage avec moi juste au dessus du cendrier...;-).

Je fini par me faire doubler par une Renault Fluence. Il y a tellement peu de véhicule français ici, qu'au premier stop de travaux routiers, j'engage la discute avec son Sud africain de proprio.

Le feu rouge des travaux n'en finit pas et nous avons donc le temps d'exposer nos avis sur la campagne environnante. Il me conseille un parc vers Capetown. Certes avec un choix de 600 parcs naturels ou réserves, je suis preneur des conseils...

ambiance Road Movie....les kms, les grandes plaines, la chaleur...ça a son charmeambiance Road Movie....les kms, les grandes plaines, la chaleur...ça a son charme
ambiance Road Movie....les kms, les grandes plaines, la chaleur...ça a son charme
ambiance Road Movie....les kms, les grandes plaines, la chaleur...ça a son charmeambiance Road Movie....les kms, les grandes plaines, la chaleur...ça a son charme

ambiance Road Movie....les kms, les grandes plaines, la chaleur...ça a son charme

Enfin, à Cradock, je retrouve une ville, une « civilisation » qui correspond plus à mes habitudes...il y a des stations essences avec boutiques, snack et wc propres, une population multiraciale qui ne me donne pas l'impression de passer pour un « sale riche de touriste », bref je me sens en totale sécurité et décontraction.

Il est 15h30 quand je rejoins la Gate du Mountain Zebra Parc. Il y a un camping tout confort que je découvre à 17h après un premier petit tour dans le parc. (demain je reste ici pour explorer les pistes réservées aux 4x4)

Là je suis ravi, les lieux permettent de (re) découvrir Oryx, Kudu, Springbox, Ground squirrel, Baboon, Vervet Monkey et autres Ostrich....mais aussi de faire connaissance avec les Cape Mountain Zebra, donc les rayures et la morphologie diffère de ceux du Botwana.

Je me régale avec mon nouvel appareil photo , je redécouvre le plaisir de la vrai prise de vue.

Réglages de diaphragme, de vitesse, de zoom, jeu avec la sur-ex ou sous-exposition et les iso quand la luminosité le réclame, me permettent des clichés ...de choix !!!! Bref je refais de la photo comme dans mes « jeunes années »

Les nouveautés dans ce voyage animalier...Les nouveautés dans ce voyage animalier...
Les nouveautés dans ce voyage animalier...
Les nouveautés dans ce voyage animalier...Les nouveautés dans ce voyage animalier...

Les nouveautés dans ce voyage animalier...

Dimanche 5 octobre 2014

Ce fut la nuit la plus froide du voyage : certes, je ne suis plus qu'à 1400 m d'altitude mais bien plus au Sud...et dans cet hémisphère plus tu descends plus tu te rapproches du pôle...Sud - cqfd ?? Cela dit, ma théorie va être mise à mal dans deux jours ;-)

Le pare brise était gelé à 5h15 quand le soleil a pointé son nez dans la tente et moi le mien au dehors.

Je pars immédiatement à la chasse aux images. Le parc est grand. Il recouvre l'horizon, toutes "loops" comprises, je fais 100 kms.

Il n'y a pas grand monde qui tourne, j'ai tout mon temps pour de belles photos.Ce n'est pas facile car ici, les animaux sont très craintifs et demeurent toujours assez loin du chemin.

Vers midi, je quitte le parc et reprends l'interminable route faite de lignes droites, de longues bosses.... et de solitude....

J'arrive à mon objectif Graaff-Reinet, petite bourgade de nulle part (encore) où j'ai le plaisir - après le passage devant le township – de trouver de belles maisons et autant de B&B. Bref je ne suis plus nulle part en fait, l'histoire de la ville la mettant à une place importante dans les conflits tribaux contre les Boers et anglais.

J'opte pour le lieu qui me semble adéquat à mon envie du moment : camping dans le jardin, braai à coté de l'auto, p'tit déj en salle, douche et wifi gratuit le tout pour 220 zar soit 15 €. Il fait beau et chaud (pour l'instant). Je me plante là.

Je replonge sous la voiture pour définir clairement la fuite (ça ira jusqu'à Cape town), re-tente du dépoussiérage - mais faudra tout sortir de l'auto - et prépare le programme de demain.

Les proprio des lieux sont sympa, bref ; loin de l'aventure du Lesotho, je suis pas plus mal ici.

Parc agréable à sillonner, le Mountain Zebra Park Parc agréable à sillonner, le Mountain Zebra Park
Parc agréable à sillonner, le Mountain Zebra Park
Parc agréable à sillonner, le Mountain Zebra Park Parc agréable à sillonner, le Mountain Zebra Park

Parc agréable à sillonner, le Mountain Zebra Park

Le décor change en descendant vers le sud. Entre Lesotho,  Free States et Easten Cape, on se rapproche peu à peu de nos standards... Le décor change en descendant vers le sud. Entre Lesotho,  Free States et Easten Cape, on se rapproche peu à peu de nos standards...
Le décor change en descendant vers le sud. Entre Lesotho,  Free States et Easten Cape, on se rapproche peu à peu de nos standards... Le décor change en descendant vers le sud. Entre Lesotho,  Free States et Easten Cape, on se rapproche peu à peu de nos standards...
Le décor change en descendant vers le sud. Entre Lesotho,  Free States et Easten Cape, on se rapproche peu à peu de nos standards... Le décor change en descendant vers le sud. Entre Lesotho,  Free States et Easten Cape, on se rapproche peu à peu de nos standards...

Le décor change en descendant vers le sud. Entre Lesotho, Free States et Easten Cape, on se rapproche peu à peu de nos standards...

Lundi 6 octobre 2014

Je monte sur les hauteurs de Graaff-Reinet, au travers du parc naturel de Camdeboo, le premier accès peut se faire en voiture classique, alors que la suite de la visite est, de fait de la piste très escarpée, réservée aux 4x4.

Les deux d'observation offrent une vue imprenable sur toute la région, c'est très joli.

Grâce au panneau explicatif, j'ai la douce sensation d'être plus instruit à la descente qu'à la montée : Dès lors mon regard sera différent sur ces étendues désertes, barrées de ces hauts plateaux rocheux.

Tout vient donc du long processus de mouvements de terrain, d'éruptions volcaniques et d'érosion millénaire. On s'en doutait, bon mais là on sait...;-)

Sommet du Camdeboo park : Une impression de visite du Maido et du Bénard ...en plus petit avec vue sur des horizons plus grand...!Sommet du Camdeboo park : Une impression de visite du Maido et du Bénard ...en plus petit avec vue sur des horizons plus grand...!
Sommet du Camdeboo park : Une impression de visite du Maido et du Bénard ...en plus petit avec vue sur des horizons plus grand...!
Sommet du Camdeboo park : Une impression de visite du Maido et du Bénard ...en plus petit avec vue sur des horizons plus grand...!Sommet du Camdeboo park : Une impression de visite du Maido et du Bénard ...en plus petit avec vue sur des horizons plus grand...!

Sommet du Camdeboo park : Une impression de visite du Maido et du Bénard ...en plus petit avec vue sur des horizons plus grand...!

Graaff Reinet et Beaufort West, villes isolées dans l'Easten Cape, portes des parcs du KarooGraaff Reinet et Beaufort West, villes isolées dans l'Easten Cape, portes des parcs du Karoo
Graaff Reinet et Beaufort West, villes isolées dans l'Easten Cape, portes des parcs du Karoo
Graaff Reinet et Beaufort West, villes isolées dans l'Easten Cape, portes des parcs du KarooGraaff Reinet et Beaufort West, villes isolées dans l'Easten Cape, portes des parcs du Karoo

Graaff Reinet et Beaufort West, villes isolées dans l'Easten Cape, portes des parcs du Karoo

Mardi 7 octobre

Comme prévu ; journée passée dans le Karoo.

Ce park est un véritable désert à lui tout seul. L'aridité à l'état pur !

Cela étant vues les traces d'ornières, la période des pluies doit être humide dirait Lamartine !

Une fois de plus je n'ai pas été dérangé par les voisins et l'immensité du paysage s'offrait une nouvelle fois, à moi seul.

J'ai roulé 125 kms et marché ....125 m, c'est aussi le coté obscur du trip, il est déconseillé de chercher les animaux à pied donc je reprendrai les marches qu'à la Réunion.

Petit regret du jour, je n'ai vu que très peu d'animaux - donc j'aurai pu marcher - lol -

Il est vrai que la chaleur leur imposait la sieste aux heures où je "patrouillais"

Voulant être à pied d'oeuvre pour demain, en quittant le parc, j'ai pris la route assez tard . Je me suis fais surprendre par la nuit, heureusement j'ai trouvé au petit village de "Prince Albert", une Guest House qui tout aussi bien pourrait tenir lieux de musée tant la décoration rappelle le début du siècle. C'est très "cosy" et la gérante, une personne assez âgée, est très aimable.

Encore une fois, je trouve un nid douillet pour le soir, ce qui est parfait car une journée de chasse aux images en tout terrain, ça fatigue ;-)

peu de quantité donc le plaisir du "peu" et les sujets ont posés patiemment ! (à part ces c...d'autruches ,lol)
peu de quantité donc le plaisir du "peu" et les sujets ont posés patiemment ! (à part ces c...d'autruches ,lol)peu de quantité donc le plaisir du "peu" et les sujets ont posés patiemment ! (à part ces c...d'autruches ,lol)
peu de quantité donc le plaisir du "peu" et les sujets ont posés patiemment ! (à part ces c...d'autruches ,lol)

peu de quantité donc le plaisir du "peu" et les sujets ont posés patiemment ! (à part ces c...d'autruches ,lol)

Gemsbok, baboon, kudu(e)Gemsbok, baboon, kudu(e)
Gemsbok, baboon, kudu(e)
Gemsbok, baboon, kudu(e)Gemsbok, baboon, kudu(e)

Gemsbok, baboon, kudu(e)

le désert vous dis-je.....
le désert vous dis-je.....le désert vous dis-je.....
le désert vous dis-je.....

le désert vous dis-je.....

Mercredi 8 octobre 2014

Je quitte le petit village de Prince Albert pour la "Route des 4 cols". Je monte le Swartberg Pass, non sans avoir en tête que ce col a été tracé à la pelle et à la pioche, durant 7 ans, par des bagnards en 1888...La roche rouge est marquée de beaux plissements de terrain et la route qui y serpente m'amène à Cango Cave que je visite...en attendant que la pluie cesse :-(

Cet itinéraire, me fait quitter l'aridité et le soleil pour les nuages et les champs de luzerne...champs de luzerne où des centaines d'autruches picorent telles des vaches paissent en Limousin, dans l'attente de devenir des steaks.

En effet, mes lectures du jour m'apprennent que fortunes furent faites par les éleveurs de cette région d'Oudtshoorn, grâce à la mode des dites plumes, en Europe dans les années 1900...

Maintenant la plume ne fait plus recette, la viande oui.

Pas vraiment d'humeur à rouler beaucoup ce jour, je fais une nouvelle pause au Cango Wildlife Ranch. J'ai presque honte de visiter un "zoo" (cependant fort bien aménagé) pour finir notre présent trip...mais, bon, les explications du joyeux guide viennent compléter utilement nos précédentes observations in situ.

La pluie cesse quand je rejoins, au bord de l'océan, Mossel Bay et son Backpacker qui sera l'étape de ce soir.

Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Prince Albert ou Le passage du Nord aride au Sud humide !Prince Albert ou Le passage du Nord aride au Sud humide !
Prince Albert ou Le passage du Nord aride au Sud humide !Prince Albert ou Le passage du Nord aride au Sud humide !Prince Albert ou Le passage du Nord aride au Sud humide !

Prince Albert ou Le passage du Nord aride au Sud humide !

Du soleil à la pluieDu soleil à la pluieDu soleil à la pluie
Du soleil à la pluie

Du soleil à la pluie

Jeudi 9

Je pensais visiter le musée de la marine et la réplique de la caravelle de Dias mais (mal réveillé ?), j'ai oublié et pris directement la direction de l'ouest.

...en chemin je fais halte à Swellendam où je trouve l'un de ces cafés au style "décalé" où j'aime traîner donc j'y traîne...

Puis, route vers un lieu hautement symbolique de mon voyage : le cap le plus au Sud du continent africain : Agulhas Cape. Comme quoi, voyager permet d'actualiser ses propres vérités ; Le Cap de Bonne Espérance, à Cape Town n'est pas celui que l'on croit, il n'a pas le record de latitude sud.

Mon avion-retour pour la Réunion est prévu dans 8 jours. J'ai décidé de rejoindre, dès demain, Cape Town pour rencontrer Michèle et Jean Claude, amis de Sophie.

Je suis déjà ravi car sans me connaitre, ils m'ont trouvé une location pour le "storage" de mon chameau. C'est une belle épine en moins, qui ne m'aura même pas piquée le pied. Trop Cool !

Je vais profiter de ces derniers jours pour remettre en état le Toy qui en a bien besoin, il en est, pour ce voyage, à 9000 kms dont 3500 hors bitume...ça calme

halte à Swellendamhalte à Swellendam
halte à Swellendam

halte à Swellendam

Des paysages agricoles pour les derniers kilomètres avant le "bout de l'Afrique", et des pauses photos.Des paysages agricoles pour les derniers kilomètres avant le "bout de l'Afrique", et des pauses photos.
Des paysages agricoles pour les derniers kilomètres avant le "bout de l'Afrique", et des pauses photos.
Des paysages agricoles pour les derniers kilomètres avant le "bout de l'Afrique", et des pauses photos.Des paysages agricoles pour les derniers kilomètres avant le "bout de l'Afrique", et des pauses photos.

Des paysages agricoles pour les derniers kilomètres avant le "bout de l'Afrique", et des pauses photos.

J'y suis, Agulhas Cape. Plus au Sud ?... faut aller "aux Amériques"..."on y pense".....;-).J'y suis, Agulhas Cape. Plus au Sud ?... faut aller "aux Amériques"..."on y pense".....;-).
J'y suis, Agulhas Cape. Plus au Sud ?... faut aller "aux Amériques"..."on y pense".....;-).
J'y suis, Agulhas Cape. Plus au Sud ?... faut aller "aux Amériques"..."on y pense".....;-).J'y suis, Agulhas Cape. Plus au Sud ?... faut aller "aux Amériques"..."on y pense".....;-).

J'y suis, Agulhas Cape. Plus au Sud ?... faut aller "aux Amériques"..."on y pense".....;-).

Samedi 11 octobre 2014

J'ai posé ma valise chez Jean Claude et Michèle dont l'accueil me permet un bon "retour au calme" après tous ces kilomètres.

Je profite des derniers jours d'aventure africaine pour payer à mon chameau de nouveaux effets de voyage (sacs de rangement, sac à bois) mais aussi silentblocs, nouvelles durites, et autres rations d'huile pour sa belle mécanique)...

Il m'a mené à bon port et je me dois que ça continue dans le futur en y prêtant des attentions d'entretien toute particulière.

La question du garage est réglée, il me reste à profiter des paysages de "Cape Town - Peninsule" jusqu'au 17, date de mon retour à la Réunion !

La fin en photo...

A bientôt pour l'Acte 7 en 2015

Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
La plage de Fish Hoek
La plage de Fish HoekLa plage de Fish Hoek
La plage de Fish HoekLa plage de Fish Hoek

La plage de Fish Hoek

La "morale" m'a dit de monter (et descendre) à pied plutôt qu'en téléphérique, sport de la journée 2h30 et 600 d+
La "morale" m'a dit de monter (et descendre) à pied plutôt qu'en téléphérique, sport de la journée 2h30 et 600 d+ La "morale" m'a dit de monter (et descendre) à pied plutôt qu'en téléphérique, sport de la journée 2h30 et 600 d+ La "morale" m'a dit de monter (et descendre) à pied plutôt qu'en téléphérique, sport de la journée 2h30 et 600 d+
La "morale" m'a dit de monter (et descendre) à pied plutôt qu'en téléphérique, sport de la journée 2h30 et 600 d+ La "morale" m'a dit de monter (et descendre) à pied plutôt qu'en téléphérique, sport de la journée 2h30 et 600 d+
La "morale" m'a dit de monter (et descendre) à pied plutôt qu'en téléphérique, sport de la journée 2h30 et 600 d+ La "morale" m'a dit de monter (et descendre) à pied plutôt qu'en téléphérique, sport de la journée 2h30 et 600 d+

La "morale" m'a dit de monter (et descendre) à pied plutôt qu'en téléphérique, sport de la journée 2h30 et 600 d+

Aujourd'hui, la vue à 360° depuis "Table Mountain" est magnifique avec, de plus, une météo clémente.
Aujourd'hui, la vue à 360° depuis "Table Mountain" est magnifique avec, de plus, une météo clémente.Aujourd'hui, la vue à 360° depuis "Table Mountain" est magnifique avec, de plus, une météo clémente.
Aujourd'hui, la vue à 360° depuis "Table Mountain" est magnifique avec, de plus, une météo clémente.Aujourd'hui, la vue à 360° depuis "Table Mountain" est magnifique avec, de plus, une météo clémente.Aujourd'hui, la vue à 360° depuis "Table Mountain" est magnifique avec, de plus, une météo clémente.

Aujourd'hui, la vue à 360° depuis "Table Mountain" est magnifique avec, de plus, une météo clémente.

Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - LesothoActe 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Acte 5.3 / Africa Trip 2014 / Afrique du Sud - Lesotho
Commenter cet article

sophie 13/10/2014 13:24

yeappppp man !!!what a trip !!!! très belles photos et un récit qu'il va falloir publier mon ti pierrot!!!j'adoreeee tes ecrits !!
et suis ravie que tu sois passer voir michele et Jeannot!!! et en plus ils t'ont trouver un box pour le 4x4!?
bon moi je veux etre du 2 eme trip !!! grobizzzz et profites bien de tes last day in africa !!! see u soon man! and take care !

nath 10/10/2014 04:38

Belles photos d'oiseaux et de fleurs! Marrante la photo avec la "ligne" de séparation des océans.
Beaucoup de courage pour la mécanique et ...le dépoussiérage!!

mireille 08/10/2014 19:10

effectivement, superbes photos!!!!
comme on dit en franche comté; un mauvais ouvrier à toujours de mauvais outils.. et inversement!!!!! lol

nath 08/10/2014 03:15

le désert, certes mais avec un peu de relief! Gemsbok et non gemsbox! LOL

nath 08/10/2014 03:16

Bernie, toujours en forme!! lol

Bernie 07/10/2014 20:53

"Je me régale avec mon nouvel appareil photo , je redécouvre le plaisir de la vrai prise de vue."
Voilà qui explique mieux la photo quiz à la recherche des fauves...
Il était vraiment temps de changer d'appareil photo :)
Bonne suite ... Bisous

nath 06/10/2014 16:53

J'attends avec impatience de voir les belles photos dont tu parles!!

nath 07/10/2014 03:32

Superbes photos, paysages et animaux! Je vois que pr les SANParks, tu n'as que l'embarras du choix!

nath 06/10/2014 18:14

je voulais dire sur le blog

Pierre 06/10/2014 17:36

Ben voilà j'ai la pression maintenant ;-)

Bernie 03/10/2014 21:23

"Aujourd'hui ambiance LARGUE LARGUE LARGUE j'ai fait des zig des zag, des ronds, des carrés des ovales mais rien de bon en matière de navigation"
Il manquait la "co-pi" à tes côtés... Quand même plus sympa et + efficace que la technologie!! (n'est pas nath?) :)

Pierre 05/10/2014 20:03

y a une coalition féminine là, non?

nath 03/10/2014 22:50

Tout à fait d'accord!

JM et R 03/10/2014 16:25

Nous sommes avec toi en pensée, et moi presque en vrai ! R impressionnée par l'immensité. Très belles les photos, surtout les portraits. Rapporte-les précieusement. Bonne suite.

Bises.

nath 03/10/2014 04:09

Ton récit est captivant et les photos magnifiques. C clair que le coup des guides m 'aurait fait peur (comme en slovénie!!). Je vois qu'avec le nouvel appareil, des photos de fleurs apparaissent!!

nath 01/10/2014 18:58

L inquiete prends note!

JM et R 30/09/2014 09:15

Nath est enchantée et nous aussi.
Bises.

nath 28/09/2014 19:54

Photo de montagne magnifique!! l orage a dû te rappeler celui de sofia! Très joli le b & b.

Pierre 28/09/2014 20:00

E.X.A.C.T.E.M.E.N.T !!!!!! la même ambiance qu'à Sophia mais pendant deux heures !